Erwin Keustermans

 

Ma fille  fait du tricot assisse devant un écran. Elle tricote de petites pièces qu’elle assemble ensuite pour créer une hypothétique écharpe. Tricoter pendant qu’elle regarde un film est une activité qui la rend plus sereine. C’est une activité qui l’empêche d’être trop absorbée par le scénario. Le tricot contribue à canaliser son énergie.

Mon épouse aime travailler au jardinage. Elle consacre beaucoup de temps au jardin. Elle s’est fixé un objectif : créer un beau jardin. Un objectif qu’elle ne parvient jamais à atteindre. Le jardin n’est jamais terminé. Toutefois, ce n’est pas une vocation. Lorsqu’elle jardine, elle déploie les mêmes qualités que dans son travail. À ceci près que le jardin lui procure un sentiment de bien-être, ce qui n’est pas toujours le cas de son travail. Peut-être que le jardinage est pour elle une sorte de thérapie ? On peut aussi considérer que son travail est parfois nuisible à son bien-être.

Et moi ? Et bien, je dessine. Et fait, dessiner c’est un peu comme tricoter ou jardiner.

 

Portrait d’Erwin Keustermans

Erwin Keustermans est passionné par le dessin. Pendant qu’il dessine, Erwin est totalement concentré sur le processus de création. Le résultat forme le plus souvent un réseau de traits de crayon que vous pouvez interpréter librement. Ses esquisses font parfois penser aux notes de musique d’une partition, ou créent un effet optique. Des dessins à déchiffrer en somme.

 

www.erwinkeustermans.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Champs requis marqués avec *

Publier des commentaires